allo-bebe.fr

 
 
 

boutique Nourrices & assistantes maternelles   Shampoing pour bébé
Galerie photo
Nous Contacter
Ce site est édité par Domstocks
 
Tarif garde d’enfant à domicile


Une question récurrente mais loin d’être banale : quel tarif pour une garde d’enfant à domicile ?

La garde à domicile permet de respecter les horaires des deux parties : l’horaire de l’enfant et de la gardienne, qu’il s’agisse d’une garde ponctuelle ou permanente, de plusieurs jours, ou même seulement quelques heures.

La question qui se pose en premier lorsque vous décidez de faire garder votre enfant à domicile est celle du nombre d’heures hebdomadaires. Cette question est capitale car elle va jouer sur le tarif horaire, souvent dégressif et sur le coût total plutôt progressif. Le tarif de la garde d’un enfant est le plus bas des tarifs de tous les services à domicile. Le prix réel dépend surtout de l’âge de l’enfant, du nombre d’heures, du nombre d’enfants, de la fréquence de la garde et de la zone géographique des gardes.

Prenons un exemple concret qu’on rencontre fréquemment. Vous voulez que la baby-sitter récupère votre enfant à la sortie de l’école à 16h30, jusqu’à votre arrivée à la maison à 19 heures. Vous avez donc quatre soirs par semaine, ce qui correspond à 10 heures de prestation chaque semaine. Une société vous propose un tarif horaire de 18 €, cela donne donc : 18 € x 10 heures/semaine = 180 € par semaine. Comme il y a 4,2 semaines en moyenne par mois, on obtient une moyenne hebdomadaire de 756 € par mois.

Les tarifs des gardes d’enfants à domicile varient également en fonction de votre besoin : si votre besoin est complexe, par exemple dans le cas d’un enfant malade ou nécessitant un soin spécial, le tarif sera plus élevé. Ce tarif évolue notamment en fonction du nombre d’heures commandées : plus le nombre d’heures augmente, plus le tarif horaire diminue, parfois jusqu’à 3€ de réduction par heure.

C’est tout un calcul c’est vrai, mais c’est de votre bébé qu’il s’agit, vous cherchez son bien-être alors le prix vous importe peu, n’est-ce pas ?